Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françoise Quencez

Françoise Quencez

Auteur et conseillère en Fleurs de Bach


Naître avec les Fleurs de Bach

Publié par Françoise Quencez sur 17 Avril 2017, 17:41pm

Catégories : #Les enfants

La chronique d’une petite surdouée

Naître avec les Fleurs de Bach

Déjà avant ma venue au monde, j’avais manifesté des capacités émotionnelles particulières. Je fuyais l’appareil utilisé par la sage-femme pour écouter les battements de mon cœur et la première échographie me perturba de longues heures pendant lesquelles je ne pus retrouver mon calme habituel. J’étais pourtant un bébé conformiste et dès mon septième mois, j’avais commencé à m’installer tête en bas pour préparer ma sortie de mon petit paradis à moi. Mais, un jour, un examen médical stressa  Maman et, toute la nuit, des contractions l’empêchèrent de trouver le sommeil. Le lendemain, j’avais abandonné ma position tête en bas pour me rapprocher du cœur de maman. 

L’examen du huitième mois confirma que je n’avais plus, semblait-il, l’intention de naître par la tête. La sage-femme qui découvrit ma position, semblait affolée et dépeignit ma prochaine naissance sous les couleurs les plus sombres.  Se profilait  un accouchement par le siège ou par les pieds. Il fallait vérifier si le bassin de Maman était suffisamment large pour permettre un accouchement par le siège mais le plus raisonnable était de prévoir une césarienne et prendre date tout de suite pour ce faire. Maman qui souhaitait avoir un accouchement le plus naturel possible était bouleversée et la sage-femme tenta de la réconforter en lui expliquant que souvent les femmes qui voulaient accoucher sans médicalisation devaient renoncer…Malgré tout, elle pouvait essayer l’acupuncture pour me  faire retourner mais  sa grossesse était déjà trop avancée pour obtenir des résultats. A l’hôpital, on lui conseilla de tenter  d’obliger l’enfant à se retourner par des manoeuvres manuelles mais c’était douloureux et rien n’était garanti. En bref, l’avenir était sombre.

Mais Maman ne renonça pas. Toute sa grossesse s’était bien déroulée, mon développement était normal, alors pourquoi ne pas faire confiance à la Nature ???

Il faut dire que Maman prenait des Fleurs de Bach depuis déjà bien longtemps et elle savait que la première chose était déjà de retrouver son calme. Quelques gouttes de "Rescue" pour elle et pour rassurer son bébé qu’elle savait très sensible. Et puis, faire quelques recherches dans les infos dont elle disposait sur les Fleurs. Elle se souvenait d’avoir lu qu’un médecin suggérait de prendre "Wild Oat" pour aider les bébés mal placés à trouver «  leur chemin » (Docteur Ricardo Orozco « Fleurs de Bach, savoir les utiliser en applications locales ») et à se positionner correctement pour la naissance… Elle l’ajouta à "Rock Rose"qu’elle prenait pour apaiser la panique déclenchée par ces contractions avant l’heure… Elle prit aussi « Elm » car elle s’était sentie débordée par la situation et « Gentian » pour ne pas se décourager.

Le médecin la pressait de fixer une date pour la césarienne mais son intuition lui soufflait qu’il fallait attendre jusqu’au dernier moment car les mouvements de son bébé  indiquaient que l’enfant tendait à se retourner…

Elle attendit la dernière semaine avant  son terme pour retourner à la consultation de l’hôpital.

« L’enfant est bien placée !!!! » La sage-femme qui avait accueilli Maman avec un visage fermé prête à la sermonner,  n’en revenait pas…

Je suis née quelques jours plus tard, par  voies naturelles, à la date que j’avais choisie. Maman n’avait pas voulu la péridurale. Elle comptait sur l’aide des Fleurs de Bach pour l’aider à affronter sereinement cette épreuve. La Conseillère en Fleurs de Bach lui avait préparé un mélange adapté à sa personnalité et "Rescue "viendrait à la rescousse  au moment le plus difficile de ma sortie au monde. 

Maman se rétablit très vite et put m’allaiter comme elle le souhaitait…. J’étais un beau bébé de presque quatre kilos à la naissance et je profitais bien.

A suivre...

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents